Planète bossue, et autres activités chamelières...

Cette rubrique est consacrée aux activités chamelières et camelines ici et ailleurs. 

La ferme cameline Dromasud se veut ouverte à toutes les cultures chamelières pratiquées dans le monde.

C'est en restant ouvert aux autres que l'on continue à apprendre sur cet animal passionnant.

"La CONNAISSANCE s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information" Albert Einstein.

2020

3 Nov 2020

Voyage dans le temps !

Entre deux confinements, difficile d'organiser un déplacement un peu lointain, mais là ou il y a un chemin il y a une volonté... et voici Coralie et Christelle parties toutes deux en voyage d'affaires sur un archipel en plein océan. Il s'agit bien des Iles Canaries. Actuellement on peut dire que 95% des dromadaires et hybrides qui sont en France arrivent de ces terres arides au large des rivages marocains. Importés à la fin du XIVe siècle, le dromadaire et l'homme se sont attelés à la tache, et c'est à la sueur de leurs fronts que leurs efforts d'hier ont façonnés les paysages somptueux d'aujourd'hui. 

Coralie a visité de nombreuses fermes d'élevage de Majorero, la race devenue endémique des iles. Ce camélidé médioligne au pied sur, présente une bonne charpente, il témoigne un caractère docile, rompu à des siècles au service des hommes.

Après avoir servi comme bête de somme, le dromadaire est surexploité en tant que caravanier à touristes. Avec la crise sanitaire, les activités chamelières sont très touchées et les éleveurs doivent trouver des alternatives pour survivre. Les Majoreros sont donc exportés de plus belle vers l'Europe et de nouveaux projets tentent d'émerger sur place. 

Entre l'exploitation intensive, le déclin voire la disparition totale d'une activité, c'est toute une économie très perturbée qui pourrait mettre à mal la diversité d'une espèce domestique.